Mes grateux préfèrés !!! Bertignac

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

La poésie en chanson… 1) Victor Hugo

Chanson (L’Ame en fleur)

Si vous n’avez rien à me dire, Pourquoi venir auprès de moi ? Pourquoi me faire ce sourire Qui tournerait la tête au roi ? Si vous n’avez rien à me dire, Pourquoi venir auprès de moi ? Si vous n’avez rien à m’apprendre, Pourquoi me pressez-vous la main ? Sur le rêve angélique et tendre, Auquel vous songez en chemin, Si vous n’avez rien à m’apprendre, Pourquoi me pressez-vous la main ? Si vous voulez que je m’en aille, Pourquoi passez-vous par ici ? Lorsque je vous vois, je tressaille : C’est ma joie et c’est mon souci. Si vous voulez que je m’en aille, Pourquoi passez-vous par ici ?

******************************************************************************************************************************************************************

Voici une de mes préféréees………………………

 » La pauvre fleur disait au papillon céleste « 

La pauvre fleur disait au papillon céleste :
– Ne fuis pas !
Vois comme nos destins sont différents. Je reste,
Tu t’en vas !

Pourtant nous nous aimons, nous vivons sans les hommes
Et loin d’eux,
Et nous nous ressemblons, et l’on dit que nous sommes
Fleurs tous deux !

Mais, hélas ! l’air t’emporte et la terre m’enchaîne.
Sort cruel !
Je voudrais embaumer ton vol de mon haleine
Dans le ciel !

Mais non, tu vas trop loin ! – Parmi des fleurs sans nombre
Vous fuyez,
Et moi je reste seule à voir tourner mon ombre
A mes pieds.

Tu fuis, puis tu reviens ; puis tu t’en vas encore
Luire ailleurs.
Aussi me trouves-tu toujours à chaque aurore
Toute en pleurs !

Oh ! pour que notre amour coule des jours fidèles,
Ô mon roi,
Prends comme moi racine, ou donne-moi des ailes
Comme à toi !

ENVOI A ***

Roses et papillons, la tombe nous rassemble
Tôt ou tard.
Pourquoi l’attendre, dis ? Veux-tu pas vivre ensemble
Quelque part ?

Quelque part dans les airs, si c’est là que se berce
Ton essor !
Aux champs, si c’est aux champs que ton calice verse
Son trésor !

Où tu voudras ! qu’importe ! oui, que tu sois haleine
Ou couleur,
Papillon rayonnant, corolle à demi pleine,
Aile ou fleur !

Vivre ensemble, d’abord ! c’est le bien nécessaire
Et réel !
Après on peut choisir au hasard, ou la terre
Ou le ciel !

?

Publié dans Non classé | 2 commentaires

Les fables de La Fontaine……………

Un de mes poètes préférés…

 

 

 

1)

 

 

Les deux Amis

Deux vrais amis vivaient au Monomotapa :
L’un ne possédait rien qui n’appartînt à l’autre :
Les amis de ce pays-là
Valent bien dit-on ceux du nôtre.
Une nuit que chacun s’occupait au sommeil,
Et mettait à profit l’absence du Soleil,
Un de nos deux Amis sort du lit en alarme :
Il court chez son intime, éveille les valets :
Morphée avait touché le seuil de ce palais.
L’Ami couché s’étonne, il prend sa bourse, il s’arme ;
Vient trouver l’autre, et dit : Il vous arrive peu
De courir quand on dort ; vous me paraissiez homme
A mieux user du temps destiné pour le somme :
N’auriez-vous point perdu tout votre argent au jeu ?
En voici. S’il vous est venu quelque querelle,
J’ai mon épée, allons. Vous ennuyez-vous point
De coucher toujours seul ? Une esclave assez belle
Etait à mes côtés : voulez-vous qu’on l’appelle ?
– Non, dit l’ami, ce n’est ni l’un ni l’autre point :
Je vous rends grâce de ce zèle.
Vous m’êtes en dormant un peu triste apparu ;
J’ai craint qu’il ne fût vrai, je suis vite accouru.
Ce maudit songe en est la cause.
Qui d’eux aimait le mieux, que t’en semble, Lecteur ?
Cette difficulté vaut bien qu’on la propose.
Qu’un ami véritable est une douce chose.
Il cherche vos besoins au fond de votre coeur ;
Il vous épargne la pudeur
De les lui découvrir vous-même.
Un songe, un rien, tout lui fait peur
Quand il s’agit de ce qu’il aime.

 

 

2)

 

Les Femmes et le Secret

Rien ne pèse tant qu’un secret
Le porter loin est difficile aux Dames :
Et je sais même sur ce fait
Bon nombre d’hommes qui sont femmes.
Pour éprouver la sienne un mari s’écria
La nuit étant près d’elle : O dieux ! qu’est-ce cela ?
Je n’en puis plus ; on me déchire ;
Quoi j’accouche d’un oeuf ! – D’un oeuf ? – Oui, le voilà
Frais et nouveau pondu. Gardez bien de le dire :
On m’appellerait poule. Enfin n’en parlez pas.
La femme neuve sur ce cas,
Ainsi que sur mainte autre affaire,
Crut la chose, et promit ses grands dieux de se taire.
Mais ce serment s’évanouit
Avec les ombres de la nuit.
L’épouse indiscrète et peu fine,
Sort du lit quand le jour fut à peine levé :
Et de courir chez sa voisine.
Ma commère, dit-elle, un cas est arrivé :
N’en dites rien surtout, car vous me feriez battre.
Mon mari vient de pondre un oeuf gros comme quatre.
Au nom de Dieu gardez-vous bien
D’aller publier ce mystère.
– Vous moquez-vous ? dit l’autre : Ah ! vous ne savez guère
Quelle je suis. Allez, ne craignez rien.
La femme du pondeur s’en retourne chez elle.
L’autre grille déjà de conter la nouvelle :
Elle va la répandre en plus de dix endroits.
Au lieu d’un oeuf elle en dit trois.
Ce n’est pas encore tout, car une autre commère
En dit quatre, et raconte à l’oreille le fait,
Précaution peu nécessaire,
Car ce n’était plus un secret.
Comme le nombre d’oeufs, grâce à la renommée,
De bouche en bouche allait croissant,
Avant la fin de la journée
Ils se montaient à plus d’un cent.

 

hiii hiiii (moi)!!!!!!!!!!

Publié dans Non classé | 3 commentaires

Les groupes de reggae Français…………………

ILS SONT EXCELLENTS , mais pas trop connus , donc , ILS N’ONT pas le succès qu’ILS méritent d’avoir !

(1)EN VOICi  un  SINSEMILIA chantent Brassens.YEAH OOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOO

(2) »TOUT LE BONHEUR DU MONDE…… »

Publié dans Non classé | 3 commentaires

ça viens de là, ça viens du blues ……………………………………………….

Gil Scott Heron .

Il vient de partir au paradis des poëtes !!!

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Melocotone et Boule d’Or

Melocoton et Boule d’Or,

Deux gosses dans un jardin…

. Melocoton, où elle est maman ?
J’en sais rien; viens, donne-moi la main
Pour aller où ?
J’en sais rien, viens
Papa il a une grosse voix
Tu crois qu’on saura parler comme ça ?
J’en sais rien; viens, donne-moi la main
Melocoton, Mémé, elle rit souvent
Tu crois qu’elle est toujours contente ?
J’en sais rien; viens, donne-moi la main
Perrine, elle est grande, presque comme maman
Pourquoi elle joue pas avec moi ?
J’en sais rien; viens, donne-moi la main
Christophe, il est grand
Mais pas comme papa, pourquoi ?
J’en sais rien; viens, donne-moi la main
Dis, Mélocoton, tu crois qu’ils nous aiment ?

. Ma petite Boule d’Or, j’en sais rien
Viens… donne-moi la main

Chantée par mon AMI ………………………………..Voir le Fichier : 08_Piste_8.wma

Publié dans Non classé | 3 commentaires

couleur café………………………

Publié dans Non classé | 3 commentaires

un pote a moi , chanteur de blues je viens lui rendre hommage!

Un ami ,perdu de vue depuis très longtemps, et j’ai toujours pensé, qu’il réussirai dans sa passion :la musique et surtout le blues!!!
je viens de le retrouver sur le net et j’en suis très heureuse,
je vous joint quelques vidéo.

Chantes ,mon Ami!

je vis dans une capsule

patrick cany | Clips vidéo MySpace

*AVEC LE TEMPS
avec le temps va tout sans va*


Avec le temps (Leo Ferré) concert à Kerfeunteun

patrick cany | Clips vidéo MySpace

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

MES « GRATEUX D’AILLEURS » :)

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

MES « GRATEUX D’AILLEURS » :)

Publié dans Non classé | Un commentaire